documentaire - Tout public - 2018 - France - 52 mins
Résumé

Figure de l’intellectuel des années 30, André Malraux a accédé au pouvoir en devenant, « l'ami génial » du Général de Gaulle et le premier ministre de la Culture de la V° République en 1959. A la barbe de ses détracteurs, cet autodidacte aventureux, et parfois mythomane, a imposé ce ministère incertain dans le paysage politique français. Avec pour objectif toujours délicat de faire advenir la démocratisation de la culture prônée par le Front Populaire, ce ministère, considéré comme éphémère, fêtera en 2019 ses soixante bougies. Mais à l'orée des années 1960, l'écrivain a pris le risque de disparaître derrière le Ministre. Il a avalé des couleuvres politiques et il a pris des coups. Pugnaces et flamboyants, ses discours relèvent du sport de combat. A gauche, l'ancien compagnon de route du Parti communiste passe pour un traître et plus encore, aux yeux des intellectuels. Dans son propre camp, cette prise de guerre considérable est aussi un ministre incontrôlable pour ne pas dire un « agité ». Comment va-t-il tirer son épingle du jeu, alors qu'après la mort de ses deux fils en mai 1961, il glisse peu à peu dans la dépression ? Peut-il compter sur la littérature pour l'aider à sortir la tête hors de l'eau ? Et quel rôle, l'action politique est-elle encore susceptible de jouer dans sa résurrection ? En se focalisant sur les périodes de la vie de Malraux qu'il passe à proximité du pouvoir, le film va explorer toutes les facettes de son impérieuse obsession : comment réussir l'osmose entre l'écrivain et l'homme d'action, entre l'artiste et le politique ? Qu'a-t-il a gagné, qu'a-t-il perdu ? Aux prix de quelles ambiguïtés, de quelles affabulations, de quels paradoxes ?