Image
Compte Toute L'Histoire
Votre abonnement vous permet d'accéder au Live et Replay de la chaîne.
Si vous avez déjà un compte :
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
 
 
 
 
Si vous n'en avez pas :
 
 
 
Entre 6 et 12 caractères
 
 
 
 
VOS PROGRAMMES HISTOIRE-DE-FRANCE
S'inspirant des récits d'écrivains voyageurs, ce documentaire de 90 minutes invite le téléspectateur à un voyage dans l'Indochine française des années 1920 à 1946, à la rencontre des derniers témoins de cette époque.
Ils nous racontent leur vie de colons partis à plus de 12 000 km de la métropole, à la recherche d'un autre destin au parfum d'évasion.
Tenant compte d'un débat souvent passionné sur la colonisation, ce film a eu à coeur de recueillir la parole de ces témoins. Leur vision de cette période, parfois parcellaire, nous permet de saisir les ambiguïtés, les impasses et surtout la complexité du fait colonial.
Un voyage dans le temps qui nous fait partager la vie, les rêves, les espoirs et déconvenues d'hommes et de femmes qui ont cru en un destin commun.
Lundi 17 avril à 20h45
Documentaire
Durée : 1h04 - Tout public
Par quelle magie un quartier d'aussi mauvaise réputation que le Montmartre Second Empire, laissé-pour-compte mal foutu et mal famé du Paris haussmannien, est-il devenu en quelques décennies et pour plus d'un demi-siècle, à la fois lieu de fascination et de répulsion, enfer et paradis, pôle international des plaisirs les plus variés et les moins avouables mais aussi creuset flamboyant de la création artistique de l'avant-garde contemporaine ?
Loin de tout souci d'exhaustivité, Jean-Pierre Beaurenaud traite cette saga comme une sorte de fresque animée, haute en couleur, riche en péripéties, en rebondissements et en coups de théâtre, reflet stylisé d'un quartier grouillant où triomphait plus qu'ailleurs à Paris, le mélange des genres, des styles, des classes sociales et des sentiments extrêmes.
3 octobre 1980 : une bombe explose devant la synagogue de la rue Copernic à Paris, où des centaines de personnes sont en train de prier.

Quatre morts, quelques dizaines de blessés. L'explosion qui s'est déclenchée trop tôt, épargne les fidèles : le carnage aurait pu être plus effroyable encore.

La mémoire collective se souviendra du mot malheureux du premier ministre de l'époque, Raymond Barre, déplorant que cet attentat ait finalement frappé des "Français innocents". Consternation.  Des centaines de milliers de Parisiens manifestent contre l'extrême droite, soupçonnée d'avoir commis l'attentat.

Il s'avèrera plus tard que l'attentat a été exécuté par un groupe palestinien extrémiste.  L'explosion de la rue Copernic est un moment tournant : la France se trouve prise en otage dans les conflits du Moyen-Orient. Il va falloir apprendre à vivre avec le terrorisme. 

Après que l'enquête piétine pendant des dizaines d'années, un des hommes soupçonnés de l'attentat est retrouvé au Canada, où il file des jours tranquilles d'enseignant dans une université. La justice française demande son extradition.

Pour tous ceux dont la vie a été saccagée, c'est comme si l'affaire de la rue Copernic sortait enfin d'un long sommeil. Pour tous  - victimes, assassins et enquêteurs - l'attentat de la rue Copernic est à nouveau terriblement présent
Mardi 18 avril à 20h45
L'élection de Mai 2012 sera la 10ème campagne présidentielle de la Vème République. Dans ce contexte, il semble pertinent de proposer un regard sur le passé pour mieux comprendre la scénographie du moment. Car c'est bien de théâtre dont il s'agit. La communication prend, au fil des ans, une place de plus en plus importante. Son rôle et le budget qui lui est alloué est en constante augmentation.Ces deux documentaires de 52 minutes, diffusés avant l'élection présidentielle de 2012 permettront de revivre les grands moments des campagnes présidentielles de la Vème République, racontés par ceux qui les ont vécus au plus près.