Documentaire INEDIT - Tout public - 2016 - France - 52 mins
De Julia Bracher.
Résumé

De la minijupe trop courte, aux pantalons taille basse laissant le caleçon émergé trop bas, à la cagoule trop couvrante, le tabou suprême revient haut la main au travestissement.

Qu’une femme s’habille en homme ou qu’un homme s’habille en femme et le crime n’est jamais loin.

C’est pourquoi, sans doute le pantalon demeure la tenue la plus subversive. Des amazones du XVIIe siècle, en passant par les suffragettes londoniennes ou aux garçonnes de l’entre-deux-guerres, la femme portant la culotte a toujours provoqué du tapage.

A travers le temps, le subversif a su se vêtir de nombreuses étoffes. D’une époque à l’autre, il est étonnant de constater que certains gardent un parfum de stupre, quand d’autres au contraire se sont débarrassés de toutes effluves séditieux.

Si les vêtements transparents ou décolletés gardent chevillés aux fils une audace provocante, qui se souvient que la chemise, aujourd’hui pièce « noble » de notre penderie, fut il y a trois siècles de cela le vêtement de l’intime, du dessous, et qu’il n’était donc pas politiquement correct de sortir en chemise dans la rue.

Toute L’Histoire vous invite, à revisiter les scandales qui ont présidé les grands tournants de l’histoire de la mode du XIVe siècle à nos jours. Les prises de libertés et les infractions faites à la norme vestimentaire, aux codes et aux valeurs morales...