Documentaire INEDIT - Tout public - 2015 - France - 52 mins
CHENGYU PROD
Résumé

Le blanchiment des troupes coloniales

Les archives de l’armée françaises de 1944 parlent à l’époque de « blanchiment », ou de « blanchissement ». C’est une opération logistique de l’armée encore méconnue. En l’espace de quelques semaines d’automne 1944, alors que la guerre contre les Nazis battait son plein en France, l’armée française a retiré du front les soldats Noirs africains surnommés « Tirailleurs Sénégalais », pour les remplacer par de jeunes soldats Blancs et métropolitains. Ce blanchiment a concerné environ 20.000 soldats Noirs, qui ont été brutalement retirés des zones de combats pour être « renvoyés au pays ». Comment expliquer cette opération logistique que de nombreux historiens aujourd’hui, à l’instar de certains militaires à l’époque, jugent stratégiquement très risquée à l’heure où, à l’hiver 1944, les combats contre les Allemands sont encore acharnés et la guerre encore loin d’être gagnée ? Voilà l’enjeu de ce film, qui explore l’apport énorme mais encore ignoré des colonies françaises d’Afrique dans la survie de la France et la naissance de la France Libre. Beaucoup s’accordent à dire aujourd’hui que sans l’Afrique, la France n’aurait pas été une puissance vainqueur en 1945. À travers témoignages, interviews, archives et dessins d’illustration, ce film explore les tenants et aboutissants de cette sombre histoire de la France, à l’heure où les anciens soldats de la Seconde guerre mondiale se font de plus en plus rares.

Les soldats oubliés de la grande guerre

-
Les races martiales
David Olusoga vient bouleverser notre vision des événements de la Première Guerre Mondiale en nous relatant l'histoire de millions de soldats indiens, africains ou encore asiatiques qui ont combattu vaillamment sur le front, souvent au prix de leur vie, aux côtés des armées européennes.

- Les légions étrangères
Dans cette seconde partie, l'historien David Olusoga relate la manière dont la Première Guerre Mondiale s'est étendue bien au-delà de la boue et des tranchées de la France et de la Belgique. En Inde, en Afrique ou encore en Asie, des troupes de soldats comme des civils ont également été touchés par les événements de l'époque.