Documentaire INEDIT - Tout public - 2016 - France - 52 mins
De Emmanuelle Nobécourt
Résumé

Soixante-dix ans après la chute du fascisme italien, le mystère qui entoure les derniers instants de Mussolini ne s'est toujours pas dissipé. Qui l'a tué, pourquoi et dans quelles circonstances ? Les conditions de son exécution, après sa capture par les partisans sur les rives du lac de Côme, n'ont pas encore délivré tous leurs secrets.

Les derniers jours de Staline

5 mars 1953, mort de Staline, l'un des hommes les plus puissants du XXe siècle. Officiellement, le «Petit père des peuples» a succombé à une grave maladie, mais les plus hauts dignitaires du Kremlin connaissent la vérité et garderont le secret pendant des décennies. Ce documentaire retrace les derniers jours du tyran et le scénario ubuesque qui entoura son décès grâce aux récits de témoins : agents secrets, militaires, fils de Nikita Khrouchtchev, prisonniers de goulags, historiens... C'est aussi l'occasion de découvrir la datcha de Kountsevo, la résidence personnelle de Joseph Staline, encore fermée au public de nos jours.

Documentaire 52’

Le 5 mars 1953 marque la mort de Staline, l'un des hommes les plus puissants du XXe siècle. Officiellement, le « Petit père des peuples » a succombé à une grave maladie, mais les plus hauts dignitaires du Kremlin connaissent la vérité et garderont le secret pendant des décennies. Ce documentaire retrace les derniers jours du tyran et le scénario ubuesque qui entoura son décès grâce aux récits de témoins : agents secrets, militaires, fils de Nikita Khrouchtchev, prisonniers de goulags, historiens... C'est aussi l'occasion de découvrir la datcha de Kountsevo, la résidence personnelle de Joseph Staline, encore fermée au public de nos jours.





Documentaire 52’

70 ans après la chute du fascisme italien, le mystère qui entoure les derniers instants de Mussolini ne s'est toujours pas dissipé : qui l'a tué, pourquoi, et dans quelles circonstances ? Rien ne permet d'y répondre avec certitude. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que Benito Mussolini est mort trois fois. Politiquement, il meurt au moment du débarquement allié à l'été 1943. Lorsque son cadavre est lynché par une foule déchaînée, et pendu par les pieds sur la place Loreto à Milan, le 29 avril 1945, il est symboliquement exécuté pour entériner la fin de 23 ans de fascisme. Quant à sa mort physique, de nombreuses zones d'ombre subsistent.