documentaire - Tout public - 2016 - France - 60 mins
De Mathieu Vatin
Résumé

L’Histoire l’a presque oublie´... Et pourtant, de 1920 a` 1941, Rudolf Hess a e´te´ le con dent, le fre`re de sang et l’a^me damne´e d’Adolf Hitler. Mais surtout son mentor « occulte » avec lequel il a re´dige´ le livre-programme du Fu¨hrer, Mein Kampf. Le 10 mai 1941, Rudolf Hess quitte l’Allemagne aux commandes d’un Messerschmitt, direction l’Ecosse. Il est alors le nume´ro 3 du Reich et le nume´ro 1 du parti Nazi. Pourquoi, a` la veille de l’invasion de la Russie, Rudolf Hess s’envole t-il seul et sans pre´venir personne, selon la version of cielle, pas me^me Hitler, qui apre`s trois jours de silence le de´clare fou ? Pour ne´gocier une paix se´pare´e avec les Britanniques, un accord entre « anglos » et « saxons », un me^me peuple et une me^me descendance a` ses yeux de la « race aryenne » appele´e a` dominer le monde... Hess sait qu’en Angleterre, de nombreux Lords, des ministres, tous anciens membres comme lui du groupe e´sote´rique « Socie´te´ de Thule´ » l’attendent. Il sait que s’il parviennent a` convaincre le Roi de cette union, Hitler n’aura plus qu’un seul front, a` l’Est. La victoire sera assure´e. Mais Hess va « tomber sur un os » : Winston Churchill, qui lui n’a aucune sympathie pour les nazis... Hess nira « plus vieux prisonnier nazi au monde », tenu au secret pendant 40 ans dans la prison de Spandau a` Berlin-Ouest. Avant qu’il ne nisse par se suicider - ou par e^tre suicide´ - un matin de 1987, sans jamais avoir re´ve´le´ son secret. Que pouvait avoir a` dire Rudolf Hess qu’il ne fallait pas que l’on entende ? Pour le savoir, il faut revenir sur la gene`se du nazisme, sur cette troublante relation entre Adolf Hitler et Rudolf Hess, sur l’enseignement occulte transmis par Hess a` Hitler si l’on veut de´crypter comment une monstruosite´ comme le nazisme, ve´ritable religion cache´e, a pu e´clore, prospe´rer et plonger le monde dans la plus terri ante des guerres... Au travers d’archives souvent ine´dites, et d’interviews, Karl Ze´ro signe la