Documentaire - Tout public - 2012 - France - 52 minutes
Résumé

Ses peintures ont été reproduites en millions d'exemplaires dans le monde entier.
Le cinéma contemporain lui a rendu d'innombrables hommages. Pourtant, Edward Hopper (1882-1967) n'aspirait qu'à " peindre les rayons du soleil sur l'architecture ".

Le style inclassable de Hopper est un dialogue entre lumières, évidences et mystères. En revenant sur la vie personnelle de l'artiste, " La toile blanche d'Edward Hopper " nous fait découvrir un homme et un créateur farouchement indépendant, qui refusa toujours de se laisser enfermer dans les codes préétablis de l'art moderne américain.

Nourri d'images d'archives et d'extraits d'entretiens, ce documentaire donne une très belle résonance à la première grande rétrospective...