documentaire - Tout public - 2015 - France - 52 mins
De Michel Kaptur.
UGOPROD
Résumé

La justice allemande face aux criminels nazis

Dans l'esprit de la population allemande, le jugement des figures de proue du régime nazi par le tribunal international de Nuremberg aboutit à exonérer le reste de la population allemande de sa propre responsabilité et participation aux crimes nazis. Redevenue indépendante en 1949, la justice allemande ne reconnait pas les jugements prononcées par "la justice des vainqueurs" et commence par libérer tous les criminels nazis encore en prison. En 1954, les principaux commandants des Einsatzgruppen, jugés par les Alliés en 1947, sont de nouveaux des citoyens libres... Plus de 30 ans de combat seront nécessaires avant que la justice allemande n'accepte de se retourner sur le passé criminel nazi de son pays.

Requiem pour la vie

Le documentaire retrace l'histoire méconnue de Rafael Schächter, chef d'orchestre tchèque arrêté et envoyé à Terezín en 1941. Son exploit a été de fédérer 150 prisonniers du camp de concentration pour monter le Requiem de Verdi, à partir d'une partition introduite clandestinement, et après d'interminables journées de travail forcé. Le Requiem fut joué 16 fois devant les autres détenus. La dernière représentation, tristement célèbre, eut lieu le 23 juin 1944. Le chef du camp nazi ordonna à Schächter de jouer le Requiem devant les officiers SS de Berlin et les représentants de la Croix-Rouge pour donner l'illusion que les prisonniers étaient bien traités.